La prochain'fois...

Croquis n° 8

- "B'jour ma chérie ! Comment qu' ça va ? On s'voit p'us !"

Monsieur Xavier, fuyant le soleil de la terrasse, vient de faire une entrée tonitruante chez Marco où j'avale sur le pouce une plantureuse salade fraîcheur. Point de pull fraise ou de jogging immaculé, ce jour... mais un sweet bleu-roi pas très net et des savates. C'est week-end. Des poils blancs parsèment menton et joues rouges.

Monsieur Xavier

Avec un imperceptible recul, j'esquisse un sourire amusé mais prudent.


Pas plus tôt que ce matin, nous nous étions salués d'un grand "bonjour" joyeux et gesticulant, alors que, légère dans le matin frais, je gagnais la Bibliothèque.

Porte ouverte sur la rue, affalé dans un fauteuil d'angle de sa minuscule entrée, il paraissait animer un standard téléphonique.


Aujourd'hui, il se trouve être particulièrement vibrionnant. Son exhubérance est assortie aux floraisons de sa loge qui sont très réussies cette année.

Il se penche vers moi, au-dessus de ma table.


_ "Qu' t'es bel' chérie ! T'sais... t'es d' pus en pus bel' ! La prochain' fois qu'on s' voit, j't'invit' à déj'ner !

D'accord, hein !

Un' bel' femme dans un restaurant, ça don' envie d'entrer."


Et comme il s'installe un peu plus loin avec un ami pour commander un dessert, je me sens respirer à nouveau.


- "Calme toi, Papy... a grondé Marco, le rosé te monte à la tête..."


Soufle retrouvé, j'ai souri en terminant de déjeuner, sourire qui persiste au récit de la scène. C'était drôle.

J'aurais voulu observer l'épisode avec le recul du spectateur, de façon à étudier les nuances d'expressions qui balayaient mon visage.


Pourquoi lorsque je croise monsieur Xavier, éprouvé-je chaque fois le sentiment de tourner une scène du film Amélie Poulain ?


Plus tard, de mon poste d'accueil à la BM, je l'ai vu traverser le hall vers la Grande salle de documentation : il s'était fait beau, polo noir impeccable, pantalon beige, ses cheveux immaculés parfaitement peignés...


Je finissais alors d'écrire ce billet.

"Papy", avait dit Marco en lui parlant...Curieuse, je cherchai son dossier de fidèle lecteur de La Dépêche et autres journaux donnant les résultats du turf.

Eh bien, pour un monsieur de cet âge, je lui trouve une santé et une jeunesse insolentes !

A l'affiche
Articles récents
Liste de Tags
Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic

Archives